Actualités

Accueil>Actualités>Les étapes de l’achat d’un bien immobilier

Les étapes de l’achat d’un bien immobilier

28 septembre 2020

Devenir propriétaire avant la retraite est un excellent projet d’avenir. Pour un premier achat maison à Vannes ou Auray, il convient néanmoins de s’informer sur le nécessaire à savoir concernant un tel investissement. Immo’Zel vous livre les étapes à suivre pour réussir l’achat de votre futur maison ou appartement.

#1 Evaluer votre budget financier

Pour réaliser un projet dachat immobilier Vannes ou Auray, il faut bien faire la part des choses entre votre rêve de devenir propriétaire et la réalité financière dans laquelle vous vivez. Toutes les démarches liées à l’achat maison morbihan se basent essentiellement sur votre capacité financière. Pour définir le budget dont vous disposer pour mener à bien ce projet, vous devez évaluer l’ensemble de vos ressources. Outre votre salaire mensuel et l’épargne que vous avez pu mettre de côté, vous devez également évaluer votre capacité d’emprunt. En fonction du budget disponible, vous pouvez ensuite vous renseigner sur les prix des biens via les différentes annonces immobilières présentent sur internet ou en agence et disponibles sur le marché immobilier. Pour évaluer rapidement votre capacité financière, vous pouvez faire appel à un professionnel.

#2 Trouver le bien idéal

Avec internet, il est aujourd’hui facile de trouver un bien immobilier à acheter en Bretagne. Néanmoins, vous devez au préalable établir des critères pour faire rapidement le tri. Outre votre budget financier, plusieurs autres paramètres sont à prendre en compte pour le premier achat d’une maison ou d’un appartement. L’astuce, c’est de mettre à l’écrit toutes les conditions que vous exigez de votre futur logement : localisation, ensoleillement, maison ou appartement, dans l’ancien ou le neuf, nombre de chambres, surface habitable, jardin ou terrasse, voisinage, quartier, etc. Les détails sont très importants dans votre projet immobilier, car c’est un gros investissement. Si vous peinez à prendre une décision, faites appel à une agence immobilière comme Immo’Zel qui sera vous guider dans vos choix.

#3 Signer le compromis de vente

Le compromis de vente ou promesse de vente précèdent le contrat de vente définitif. Par ces deux contrats, le vendeur s’engage à vous céder son bien. Pour cela, il y fait mention de toutes les conditions de vente établies en votre présence, notamment le prix fixé. De la même façon, ces contrats vous engagent à l’achat d’un bien immobilier. Ces deux types de contrats diffèrent néanmoins sur certains points :
– La promesse de vente ou promesse unilatérale de vente est un engagement qui vous permet de profiter d’une « option » sur le bien pendant une période allant de deux à trois mois. Durant cette période, le vendeur s’engage à ne plus proposer son bien à la vente. Néanmoins, cet engagement vous contraint à verser une indemnité d’immobilisation, équivaut à 10% le prix de vente, que vous déduirez du prix total au moment de signer l’acte de vente définitif. Vous pouvez également négocier la durée de cette période jusqu’à 18 mois. Dans ce cas, le compromis doit être authentifié devant un notaire et nécessite le paiement d’un droit d’enregistrement.
– Le compromis de vente ou promesse synallagmatique de vente est un acte juridique qui a la même valeur qu’un acte de vente. Dans le cas où l’une des deux parties décide de se rétracter, l’affaire peut aller en justice et donner suite à un paiement de dommages et intérêts. A la signature du compromis de vente, vous devez verser un dépôt de garantie d’environ 5 à 10% du prix de vente. Mais à l’inverse de la promesse de vente, cet acte n’exige pas d’authentification ni d’enregistrement auprès des services fiscaux.
Pour ces deux contrats, il est primordial d’obtenir au préalable l’accord de votre banque en cas d’emprunt. Dans les deux cas, vous disposez également de 10 jours pour vous rétracter, sans payer de frais supplémentaire.

#4 Dénicher le meilleur offre de prêt

Normalement, posséder un compte bancaire vous permet de profiter des services d’un conseiller financier attitré. Vous pouvez solliciter l’aide de celui-ci pour établir votre profil d’emprunteur et définir le plafond de prêt que vous pouvez réaliser. Certains critères vous permettent de profiter de nombreux avantages auprès de votre banquier. Votre situation familiale, vos revenus, votre capacité d’épargne, votre stabilité professionnelle, vos propriétés existantes ainsi que votre dossier d’emprunt, constituent des éléments importants pour obtenir une offre de prêt avantageux. A cela s’ajoutent les différents prêts dont vous pouvez bénéficier auprès de l’Etat comme le PTZ. Pour monter rapidement votre dossier de prêt, vous pouvez solliciter les services d’un courtier immobilier. 

#5 Obtenir l’accord de garantie

Dès lors que vous obtenez l’accord de principe de votre banque, il ne vous reste plus qu’à attendre l’accord de garantie. Cet accord garantit notamment le paiement de l’emprunt immobilier en cas de défaillance de l’emprunteur. L’accord de garantie peut prendre différentes formes : 

– caution solidaire d’un particulier : une tierce personne se porte garant du prêt

– hypothèque : caution réelle ou privilège prêteur de denier

– caution fournie par une société de cautionnement : crédit logement, SOCAMI, SACCEF ou CAMCA

– caution mutuelle fonctionnaire 

SYNDICl'immobilier passionément, CONSEIL SYNDICAL ET COPROPRIÉTAIRES

Elles pourraient aussi vous intéresser

Maison Basse Indre 4 pièce(s) 90 m2

Basse Indre - Maison - 90m²

269000 € FAI

Rare sur le marché !

Vannes - Maison - 81m²

262500 € FAI

Immo’Zel © 2020 - mentions légales - tous droits réservés - plan du site - réalisation à l'encre bleue